service-saas-definition-et-avantages

Qu’est-ce que le SaaS (Software as a Service) ?

Lorsque vous optez pour un « Software as a Service » (logiciel en tant que service), communément appelé SaaS, vous utilisez des logiciels mis à votre disposition, que vous n’avez pas installés en local, mais auxquels vous accédez au moyen d’une connexion Internet. Le matériel et le logiciel sont directement proposés par le fournisseur du service. Vous accédez aux fonctionnalités des logiciels depuis l’extérieur. Le SaaS fait partie par définition du Cloud Computing, un des domaines ayant la plus forte expansion dans le secteur des services à destination des entreprises.

Le système SaaS consiste à mettre à disposition des usagers des logiciels accessibles par internet, et ce de manière centralisée. Chaque utilisateur crée un compte et s’acquitte tous les mois ou tous les ans des coûts lui permettant d’utiliser les services.

Parmi les autres services du Cloud Computing, figurent les Infrastructures en tant que Service (IaaS) et la Plateforme en tant que Service (PaaS). Plusieurs fournisseurs de messagerie fonctionnent depuis des années sur le principe du SaaS, comme par exemple les outils IONOS Webmail accessibles depuis une page Internet. Parmi les autres fournisseurs SaaS connus, on compte notamment Slack, Salesforces et WordPress. De grands éditeurs de logiciels, comme Microsoft avec Microsoft 365, et Adobe avec Creative, proposent des versions SaaS de leurs produits.

Service-SaaS-définition-et-avantages

Quels sont les avantages du SaaS ?

  • Mise en œuvre et mise à disposition rapides des services pour le client : au lieu d’envoyer des packs de logiciels et d’attribuer des licences, le service doit être « disponible en ligne » afin d’être immédiatement accessible à l’entreprise.
  • L’entretien du logiciel étant géré par le prestataire, votre propre personnel est déchargé de ces tâches : le service informatique n’a plus besoin de s’occuper de l’installation des logiciels, de gérer les licences, les mises à jour ou autres travaux de maintenance, et peuvent consacrer leurs efforts à d’autres tâches tout aussi importantes pour leur entreprise.
  • Intégration d’un nouveau collaborateur facile : il n’est plus nécessaire de commander de nouvelles licences ou d’installer le logiciel sur de nouveaux postes. Dans la plupart des cas, il suffit d’enregistrer un nouvel utilisateur en ligne. Cela facilite le processus d’intégration de nouveaux employés qui seront plus vite opérationnels dans leur service.
  • Utilisation des services en mode stationnaire et mobile avec toutes sortes de terminaux : le logiciel n’est plus obligatoirement associé à un poste de travail fixe. Grâce à leurs identifiants, les utilisateurs pourront accéder à leurs applications en toute mobilité ou à partir d’autres systèmes. Cela facilite également le concept du télétravail.
  • Les architectures de Cloud ont l’avantage d’offrir à tous les utilisateurs le même niveau de sécurité : les données étant toutes enregistrées de manière délocalisée sur un serveur du Cloud, les problèmes matériels et logiciels locaux n’entraînent que rarement des pertes de données. Les petites entreprises bénéficient ainsi du même niveau de sécurité que les grandes.
  • Les nouvelles fonctionnalités et les mises à jour sont déployées et intégrées plus rapidement : comme les logiciels « tournent » chez le prestataire, ils sont aussi directement gérés par celui-ci. Vous disposez ainsi à tout moment de la version de services la plus récente.
  • Un modèle centré sur l’utilisateur : les entreprises paient en fonction du nombre de personnes qui utilisent le service. Pour les petites entreprises, le coût des licences de logiciel ont longtemps représenté des dépenses très élevées, voire trop élevées. Avec des options de paiement basées sur le nombre d’utilisateurs, les entreprises gèrent ainsi mieux leurs frais.

Source : Digital guide IONOS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.